CASTRO Julie

CASTRO Julie

Chargée de recherche à la Plateforme de Recherche Qualitative
Secteur systèmes et services de santé – Département Épidémiologie et Systèmes de Santé

Diplômes : MD (université Sorbonne Paris Nord)
Master en santé, populations et politiques sociales (EHESS Paris)
Domaine de recherche : - Socio-anthropologie des politiques de santé
- Vulnérabilités structurelles
- Santé mondiale
- Lutte contre le VIH/sida
- Travail du sexe
- Genre, sexualité, transactions intimes
- Afrique
Enseignement : Enseignement postgradué :
Enseignante du cours “Structural vulnerability” du module “Revisiting Needs and Vulnerabilities”, MAS in Humanitarian Action, Geneva Centre of Humanitarian Studies (2021).
Enseignante du cours “"Sex workers"? Interrogating target-making assumptions and processes” du module “Revisiting Needs and Vulnerabilities”, MAS in Humanitarian Action, Geneva Centre of Humanitarian Studies (2021).
Enseignante des cours “Vulnerable populations and the HIV pandemic: a historical overview” et “Figures of vulnerability: Sex workers” du module “Vulnerability”, MAS in Humanitarian Action, Geneva Centre of Humanitarian Studies (2019).
Enseignante du cours “introduction to gender and sexuality issues” du module “Anthropology and intercultural aspects in humanitarian action”, MAS in Humanitarian Action, Geneva Centre of Humanitarian Studies (2019).
Julie Castro est chercheuse et enseignante en sciences sociales, et est titulaire d’un master en sciences sociales et d’un doctorat en médecine. Elle est chargée de recherche au sein de la Plateforme de Recherche Qualitative (Unisanté – HESAV), un groupe qui apporte un appui méthodologique à des équipes ou étudiant·e·s venant du monde de la santé et souhaitant mener des recherches qualitatives, et qui est aussi impliqué dans l’enseignement des méthodes de recherches qualitatives auprès d’étudiant·e·s et de professionnel·le·s issu·e·s du monde de la santé (niveaux prégradué, postgradué et formation continue). Julie Castro soutiendra en décembre 2021 une thèse de sciences sociales sur les politiques de lutte contre le sida ciblant les travailleuses du sexe au Mali. À partir d’une ethnographie à double entrée – ethnographie des interventions de santé et ethnographie de la population ciblée par ces interventions – elle met en lumière les effets inattendus de ces politiques de santé. Elle a auparavant travaillé comme médecin généraliste en milieu hospitalier (jusqu’en 2018) et en tant que coordinatrice d’un think tank dédié aux enjeux de santé mondiale. Elle est aussi impliquée dans l’ONG Sidaction (membre du comité d’évaluation des demandes de financements et du comité d’appui aux recherches interventionnelles). Ses principaux centres d’intérêt sont l’ethnographie des politiques de santé, les inégalités sociales (notamment de santé) et les vulnérabilités structurelles.

Julie Castro is a social scientist, and holds a Master in Social Sciences and an MD. She is a research fellow at the Qualitative Research Platform, which aims at counselling, supporting and teaching biomedical scientists and students willing to conduct qualitative research. In december 2021, she will defend a PhD dissertation in social sciences that looks a HIV/AIDS policies targeting sex workers in Mali. Based on a twofold ethnography – ethnography of the HIV/AIDS interventions on the one hand, ethnography of sex workers on the other – her research highlights the unintended consequences of this health policy. She has been working as an MD in hospitals until 2018, and more recently has been in charge of coordination at a think tank addressing global health issues. She is also involved in the HIV/AIDS NGO Sidaction, taking part in financing requests reviews and supporting participatory researches. Her main interests lie in health policies’ ethnography, social inequalities, health inequalities and structural vulnerabilities.