Evaluation de l’espace de consommation sécurisé (ECS) en ville de Lausanne. Phase préliminaire : théorie d’action, cartographie et indicateurs

Abstract

Après un premier refus en votation populaire en 2007, le projet d’ouverture d’un espace de consommation sécurisé (ECS) en ville de Lausanne a fait l’objet d’un nouveau préavis (N°2016/41), approuvé le 6 juin 2016. Ce dernier présente une actualisation de la politique communale en matière de drogues. Il en précise les objectifs, ainsi que les nouvelles mesures pour les atteindre, dont deux projets pilotes : le développement du projet de jobs à seuils adaptés initié en 2016 sous la responsabilité de la Fondation Mère Sofia et l’ouverture d’un ECS sous la responsabilité de la Fondation ABS (accueil à bas-seuil de Lausanne).

Le préavis mentionne que l’ECS lausannois doit en particulier :

• Réduire les risques et méfaits liés à la consommation de drogues et contribuer à l’amélioration de l’état de santé des consommatrices et des consommateurs ;

• Permettre d’accéder aux personnes précarisées par leur consommation et fortement désinsérées pour leur prodiguer des soins de 1er recours, les informer sur le réseau et orienter celles qui en font la demande ;

• Offrir une alternative valable aux consommations dans les lieux publics et les espaces privés et ainsi limiter cette consommation et les dangers et nuisances associés ;

• Réduire la consommation dans l’espace public ainsi que le matériel de consommation usagé abandonné dans l’espace public, participant ainsi à l’amélioration de la qualité de la vie et du sentiment de sécurité de tous les habitants.

Le Centre d’évaluation et d’expertise en santé publique (CEESAN) de l’Institut de médecine sociale et préventive de Lausanne a été mandaté par la municipalité pour mener une évaluation du futur ECS. Ce projet pilote, prévu sur une durée de trois ans, estime l’ouverture de l’ECS à l’automne 2018.

Type de publication : Raisons de santé