MÜLLER CHABLOZ Yolanda

MÜLLER CHABLOZ Yolanda

Médecin-associé
Responsable
Secteur Recherche Clinique en Médecine de Famille
Département de Médecine de Famille

Diplômes : 2020 PhD in Life Sciences, University of Lausanne, CH
2016 FMH Specialist Title as medical practitioner 2014 FMH Specialist Title in Prevention and Public Health, Swiss Medical Association
2008 Doctorate in medicine (MD), University of Geneva, CH
2007 tropEd Master of Advanced Studies in International health (MIH), University of Basel, CH
2000 Diploma in Medicine, University of Lausanne, CH

Titres académiques : 2018 Senior lecturer (Maître d’enseignement et de recherche MERclin), Faculty of Biology and Medicine, University of Lausanne, Switzerland
Domaine de recherche : Recherche clinique en médecine de famille
Prise en charge de maladies infectieuses fréquentes (grippe, COVID-19)
Prise en charge de la personne âgée
Enseignement : B3.6 MSC - Immersion communautaire - Enseignement en commun
B3.9 Cours à option - Etre médecin de famille : spectaculaire !
M1.5 Généralisme - Docteur, je suis fatigué
Après des études de médecine à Fribourg et Lausanne, la Dre Müller Chabloz a poursuivi sa formation clinique entre 2001 et 2008, à cheval entre la médecine interne générale et la médecine tropicale, entre Fribourg, Lausanne, l’Ouganda et le Cambodge. En parallèle, elle a obtenu un Master en santé internationale à l’Université de Bâle et fait ses premières armes en recherche clinique au Centre de Vaccination et Médecine des Voyages de la PMU.

De 2009 à 2015, elle travaille comme épidémiologiste au sein d’Epicentre, une entité soutenant Médecins Sans Frontières dans ses activités de recherche opérationnelle. Elle y développe ses compétences méthodologiques et y acquière une grande expérience de conduite de projets de recherche dans des contextes variés. Ses travaux se concentrent sur le domaine des maladies tropicales négligées, en particulier la leishmaniose viscérale et l’ulcère de Buruli.

Cherchant à recentrer ses activités sur la Suisse, elle rejoint entre 2014 et 2016 l’Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive de Lausanne comme cheffe de clinique, dans un poste dédié à la coordination des maladies transmissibles pour les médecins cantonaux romands.

Elle rejoint la Médecine de Famille à Unisanté (ex-Policlinique Médicale Universitaire) en 2015 comme coordinatrice d’étude, avant de reprendre le poste de responsable de la recherche clinique en 2017. Elle y développe une recherche clinique polyvalente et pragmatique, s’articulant autour du développement et l’implémentation d’outils innovants dans la pratique clinique du médecin de famille.