Registre vaudois des tumeurs

Le Registre vaudois des tumeurs (RVT) a une vocation épidémiologique.
Dans ce rôle, il a pour tâches générales de:

  • Enregistrer de manière nominale tous les cas de maladies néoplasiques de personnes résidentes dans le canton de Vaud
  • Etablir des statistiques décrivant la fréquence, la distribution, le pronostic et l’évolution au cours du temps des cancers dans la population vaudoise
  • Susciter et participer à la recherche sur l’étiologie des cancers, la mortalité et la morbidité associées, ainsi qu’à l’étude de l’impact d’interventions préventives et d’interventions de dépistage
  • Assurer la supervision scientifique du Registre neuchâtelois et jurassien des tumeurs

Activités

  • Enregistrement des cancers
  • Large enregistrement des lésions précancéreuses (e.g. polypes intestinaux) et de certaines tumeurs non invasives
  • Participation à NICER
  • Collaboration avec les autres registres du cancer en Suisse
  • Participation à des projets de recherche en lien avec l’épidémiologie du cancer

Chiffres

  • > de 200’000 dossiers en 40 ans
  • environ 6’000 dossiers enregistrés par an, dont 4’900 cas de cancers invasifs
  • > de 50’000 rapports d’anatomo-pathologie analysés par an.
  • < 3% des enregistrements faits à partir des certificats de décès
  • > 95 % de enregistrements avec vérification histologique

Historique

Créé en 1972  au sein de l'IUMSP (désormais Unisanté), le RVT a passé par plusieurs étapes au cours du temps.
Années 1970: Le RVT faisait partie de la Division des maladies non transmissibles (Prof. Delachaux)
Années 1985-1995: le RVT faisait partie du Département d’épidémiologie et prévention (Prof. Gutzwiller)
Années 1995-2014: le RVT a fait partie de l'Unité d’épidémiologie du cancer (Prof. Levi)

Contact

Registre vaudois des tumeurs (RVT)
Département Epidémiologie et systèmes de santé
Centre universitaire de médecine générale et de santé publique (Unisanté)
Route de la Corniche 10
Bâtiment Biopôle 2
1010 Lausanne

021 314 73 11

Nous écrire